Soigner ses enfants avec les HE

Soigner ses enfants avec les HE

Danièle Festy

Editions LEDUC.S

317 pages

Pourquoi lire ce livre ?

 

Réalisé par une pharmacienne, ce livre est une mine de conseils de bons sens ( le plus de ce livre ) sur comment s'occuper d'un enfant et d'un bébé tout en traitant par les huiles essentielles la plupart des symptômes voire des maladies infantiles. Dans la lignée de l'automédication par les plantes et les huiles essentielles, vous aurez des recettes pour faire des bains, des huiles de massages, des traitements, des tisanes phytothérapiques ainsi que des préparations en officine et des suppositoires.

 

A partir de quel âge ?

 

Pour l'auteur les recettes de ce livre sont à partir de 3 mois, elle déconseille les HE avant 3 mois.

Personnellement, avant 3 mois, j'utilise et recommande plutôt les hydrolats qui peuvent être utilisés pendant l'allaitement, pendant la grossesse et sans risque chez l'enfant.

 

Avec un petit clin d'œil sur le mot " colique " que l'auteur défini jusqu'à " l'âge de 3 mois " pour nous donner une recette avec des HE " si votre bébé est trop petit ( ...) sans les HE ". Soit dit en passant, s'il est plus vieux, c'est probablement de la constipation et non des coliques, non ?!

 

La plupart des recettes sont très dosées en huiles essentielles ( mon formateur conseillait souvent de diviser par 2 les recettes que l'on lit dans les livres qu'il trouvait souvent trop dosées :"souvent des doses faibles, inférieures à 3 % d’HE, voire des doses filées sont capables de résoudre bien des problème" [1] ) mais contrairement à beaucoup d'ouvrages réalisés par des non professionnel de santé, elle comporte peu d'huiles ce qui me semble plus cohérent avec ce que j'ai appris. Je ne citerais donc pas une marque qui fait fortune ( qu'on utilise parfois au cabinet pour désodoriser ) et dont les patients aiment me dire " y a 25 huiles essentielles c'est plus efficace que leur concurent qui en ont qu'une ! " ( * lève les yeux au ciel * ). Certaines recettes sont similaires à celles que j'avais en formation, il y a donc peut être une inspiration de Baudoux derrière.

 

Sur quoi l'auteur s'appuie ?

 

Son expérience et ses formations ainsi que sur une bibliographie qu'on peut critiquer dans la mesure où le livre étant édité en 2009... la majorité des publications citées datent d'avant 2000 ! Dommage quand on sait que sur Pubmed il y a plein de publications sur les HE et leurs effets.

 

L'auteur propose sur son site des formations pour les amateurs et les professionnels. Elle répond aussi aux questions des lecteurs.

 

Toutefois, l'une de celles qui m'a beaucoup intéressée concerne une étude sur les prématurés où l'auteur nous dit que l'HE de vanille a été utilisé et a permis la diminution des apnées du sommeil. J'aurai aimé savoir si des adultes se sont intéressés au même sujet chez les patients qui font des apnées du sommeil... diminuent t'elles ?

 

Une critique ?

 

Un ptit regret : l'auteur présente de manière très précise les huiles, les chémotypes, les précautions... MAIS parfois certaines recettes sont imprécises car les noms latins ne sont pas utilisés... on se retrouve avec HE camomille ( oui mais laquelle ? ), HE géranium ( oui mais laquelle ? ). Pour plus de sécurité vis à vis des lecteurs du livre, il aurait été bon de systématiquement le préciser et ce même si la page 301 le récapitule.

 

Une huile essentielle ne pouvant en remplacer une autre, il aurait été intéressant d'avoir une alternative à l'HE fenouil qui me semble t'il est sur la sellette : seul un pharmacien devrait être habilité à la manipuler dans les années à venir ( information à vérifier toutefois ).

 

Un mot que j'ai appris ?

 

Acétone : une crise d'acétone se produit quand l'organisme manque de sucres.

Pour moi l'acétone était un produit chimique qu'on utilisait en archéologie pour laver les fragments de pierres et de vases. 

 

Des recettes réalisées et utilisées ?

 

Pour le moment, j'ai fait quelques recettes du livre mais je ne les ai pas encore utilisées. J'ai apprécié celles sur la bronchiolite en complément de la kinésithérapie à faire par le pharmacien. Par contre, j'ai appliqué pas mal des conseils du livre avec mes enfants et les tableaux synthétiques sont très bien fait que ce soit sur le développement des dents, la diversification alimentaire, l'asthme, etc... L'auteur a fait un vrai travail de mise en forme du texte ce qui rend la lecture très fluide et les dessins sont très explicites pour une application sans erreur.

Au final, je trouve que c'est un excellent ouvrage qui devrait servir de référence pour les parents qui apprécient l'aromathérapie ou qui souhaite s'initier. Cela peut aussi être un cadeau de naissance très intéressant à un nouveau parent car le livre répond à beaucoup de questions qu'un néophyte se posera à un moment ou à un autre de l'évolution de son enfant ( que l'auteur détaille aussi de 1 mois jusqu'à 10 mois ).

 

Pourquoi le lire si on est kinésithérapeute ?

Pour avoir un soutien aromathérapie sur certaines pathologies en cabinet ( avec l'accord des parents et de l'enfant ) : bronchiolite, foulure, nez qui coule, nez bouché, massage thoracique et dorsal en cas de rhume, brûlure, tendinite

 

Allez plus loin :

www.danielefesty.com

 


[1] : M.FAUCON Massage aromathérapique aux huiles essentielles en toute innocuité. Profession Kiné n°38, p 43-49

0 commentaires

Masser bébé pour les nuls

Masser bébé pour les nuls

De Joanne BAGSHAW

Ilène FOX

Julia LEMETAIS

 

315 pages

ed First éditions

Acheté en 2011 à l'occasion de sa sortie et de la naissance de mon fils, j'ai été intriguée par un livre écrit par une kinésithérapeute francaise qui visiblement avait le soutien pour la traduction de ce livre de deux grandes kinésithérapeutes francaises Jocelyne Roland et Isabelle Gambet Drago. La première étant connue pour ses livres et son blog sur le cancer du sein ( et aux dernières nouvelles professeur à l'IFMK Saint Maurice ), la deuxième a été ma formatrice en massage bébé en 2011 et était une femme remarquable ( le centre qu'elle a crée est en cours d'ouverture à Antony ).

 

Concernant le livre en tant que tel, c'est un bon ouvrage parental pour qui n'a jamais eu d'enfant. Il regorge de conseils sur l'hygiène et les soins à apporter à l'enfant tant le bain, le coucher, l'allaitement... ce qui permet d'avoir un côté " santé " à tous les soins qu'on apporte à l'enfant depuis sa naissance même si le livre plesbicite déjà le massage pendant la grossesse.

 

Ayant eu l'occasion de me le faire offrir au cours de mes 7 mois de grossesse dans un salon thailandais sur Paris ( Harmonie Spa ) je ne peux que plesbicité le concept et regretté de ne pas être capable de proposer la même qualité de séance en soins kiné sur une demi heure quand j'ai une maman qui vient ( et oui, entre les conseils d'hygiène du dos, les exercices de mobilisation du dos et du bassin à faire pendant la grossesse, il reste 15 minutes pour le massage à proprement parler ).

Donc si vous avez l'occasion de rencontrer des personnes former au massage de la femme enceinte, profitez ! ( sur allomassage.fr vous trouverez les professionnels de santé formés ).

 

Les 315 pages n'étaient probablement pas nécessaires car vous allez avoir beaucoup de redite. Et pour simplifier la lecture il aurait fallu deux choses :

* des spirales qui permettent de poser le livre ouvert pendant qu'on masse bébé

* des icones des mouvements lors des enchainements pour éviter de faire des allers et venues dans le livre pour retrouver les mouvements de base.

 

Pour les mouvements de base, les explications sont bien détaillées et les dessins et photographies très intéressantes et pédagogiques.

 

Le plus de ce livre serait pour les personnes qui travaillent ou vivent des conditions bien particulières de lien à l'enfant nouveau né :

* le prématuré

* le bébé VIH

* le bébé alcoolique

* le bébé dont la mère souffre de dépression post natale

* le bébé et l'enfant adopté

 

Ces parties là très bien abordé permettent de comprendre les pathologies concernées et de faire rentrer le massage comme lien entre les parents et l'enfant notamment parce que souvent ce dernier est difficile à mettre en place.

 

Une partie concernera les pathologies de l'enfant courante comme le rhume, l'otite, la colique... etc.

 

Le chapitre 4 à 8 finalement ne concernera que le massage à proprement parler.

 

Le côté très sympa du livre est quand les auteurs s'impliquent avec leur expérience de maman ce qui rend l'ouvrage plus digeste.

 


A la relecture de cet ouvrage, je reste perplexe sur les effets de la péridurale sur bébé. D'après les auteurs, cette dernière pourrait entrainer un manque de réactivité de l'enfant, une déficience visuelle et une vivacité moindre, une difficulté du bébé à têter et un rythme cardiaque moins élevé.

 

Ayant participé cette année à deux études ( une sur la péridurale et une sur l'endométriose ) j'ai été surprise d'apprendre que un des effets secondaires chez la maman était les maux de tête. Par contre, à chacune de mes grossesses quand j'ai demandé les effets secondaires les anesthésistes m'ont toujours dit qu'il n'y en avait pas.

 

Je pense qu'à l'heure actuelle, et sous réserve de vérifier sur Pubmed, il n'y a pas assez de données exploitables pour confirmer les opinions des patientes ( sur le mal de dos notamment qui est probablement concomitant aux mal positions de la grossesse et l'allaitement et à la position pendant le travail si celui ci dure longtemps ) ou les opinions des auteurs de ce livre.

 

Je dirai donc aux patientes de rester sur leurs gardes quant à ces affirmations et éventuellement d'en parler à leur anesthésiste qui est probablement le plus directement concerné et informé.

0 commentaires

Bébé est là, vive maman

Bébé est là, vive maman

Les suites de couches

Edition Robert Jauze

De Gasquet, Codaccioni, Roux, Pourchez, D'Olier

320 pages

Pour quel public ?

* future maman

* professionnel sage femme

* kinésithérapeute

 

Acheté en 2011 pour mon premier accouchement, j'en profite pour le relire. Ce livre est un collectif des excellentes éditions Robert Jauze dont je possède de nombreux ouvrages santé. Pour beaucoup le côté noir et blanc sans fioriture ne facilitera pas la lecture pour les autres c'est un des rares ouvrages à parler de l'après accouchement. L'autre s'appelle " L'après accouchement, tout ce qui vous attend vraiment " de Catherine Sandner et malheureusement n'a pas été écris par un professionnel de santé.

Il faut savoir aussi qu'en tant que kinésithérapeute nous sommes souvent sollicité APRES mais malheureusement rarement AVANT.

 

La première raison c'est que les sages femmes monopolisent le terrain réeducationnel, la deuxième raison c'est le manque de confiance des gynécologues envers notre corporation. Toutefois les kinésithérapeutes ont largement leur place avant ne serait ce que pour des exercices gymniques, le soulagement du mal de dos, la mobilisation du ventre, le drainage des jambes lourdes... Cela participe aussi à l'action de prévention des jeunes accouchées puisque cela permet d'aborder des sujets comme la liste de naissance, l'allaitement, la contraception et autre... au même titre qu'ils seront abordés au décours de la réeducation abdominopelvienne par les patientes.

 

L'après accouchement qu'est ce que c'est ?

C'est tout ce qui survient pendant et après l'accouchement. Cela a fait l'objet pour ma part de deux formations. La première en 2010 avec l'ORREK intitulée " Mta maternité " et la deuxième en 2012 je crois avec le docteur De Gasquet intitulée " Cultures et Périnée ".

 

Dans les magazines, on nous parle de bébés tout beaux tout propres... on nous parle désormais de l'incontinence urinaire qui menace la femme... mais il reste encore de nombreux tabous parmi lesquels l'émission de selles et d'urines pendant l'accouchement ; la constipation souvent chronique de la femme enceinte puis ayant accouchée liée aux hormones, les hémorroïdes, l'incontinence fécale ou aux gaz, la perte de libido chez la femme et plus généralement les difficultés sexuelles auxquelles sont confrontées les jeunes mères [ C'est toujours un déchirement d'entendre des femmes en séance dirent qu'elles se forcent dans la douleur aux rapports pour faire plaisir à leur compagnon ].

 

A ce sujet, le livre rappelle qu'il faut 40 jours normalement d'abstinence sexuelle ( entendons pénétration vaginale ) après un accouchement. C'est un délai religieux mais aussi réparateur. Un tissus musculaire met 6 semaines à se régénérer, une cicatrice externe 21 jours. L'allaitement recommandé pendant 6 mois par les organismes de santé entraine une sécheresse vaginale qui peut entrainer des dyspareunies si vous n'appliquez pas de lubrifiants ( préférer ceux à base d'eau compatibles avec les préservatifs souvent ).

 

Les différents chapitres :

* le modèle contemporain

* le modèle traditionnel

_ la reunion

_ l' afghanistan

* adapté le modèle traditionnel au modèle contemporain : gainer le ventre, refermer le bassin, rester allonger le plus possible 21 jours

* la biologie des suites de couches

* l'hormonologie des suites de couches

* un exemple à la maternité de Flandres

* l'homéopathie et la phytothérapie : recettes pour diminuer les douleurs périnéales, faciliter l'allaitement, faciliter le sevrage, drainer le corps, calmer les coliques du bébé

* avant de descendre de la table accouchement

* vivre avec bébé : les positions à prendre pour s'occuper de bébé. Si vous avez appris l'hygiène lombaire avec votre kinésithérapeute vous n'apprendrez rien de nouveau.

* s etirer : l'importance d'expirer en rentrant le ventre vers le haut en étirant au maximum le corps.

* la sexualite

* les abdominaux : les bons et les mauvais abdominaux.

* la musculation au fil de l'évolution de bébé

* les troubles rachidiens

 

Ce qui est important à retenir de ce livre en dehors du nombre très important des exercices proposés ou à adaptés c'est le fait que notre société ne privilégie pas assez les modèles traditionnels. Si vous lisez le livre, on vous parlera des manipulations faites par les femmes après l'accouchement au Maroc. J'ai eu l'occasion de voir la vidéo de De Gasquet en conférence, c'est impressionnant ! De vraies manœuvre ostéopathiques qui permettent de refermer le bassin et rétablir les déséquilibres ostéo articulaires qui ont eu lieu après l'accouchement.

A ce sujet, il faut savoir que certains ostéopathes Français savent manipuler le bassin pour permettre aux femmes césarisées de vivre un accouchement comme si elles avaient accouché par voie basse. Hésitez pas à demandez à votre ostéopathe.

 

En dehors de ma pratique professionnelle de ce que j'ai pu testé et recommandé aux patients c'est l'ensemble du chapitre sur l'homéopathie et la phytothérapie. Notamment sur la gestion des douleurs périnéales. La frustration de ne pouvoir allaiter et prendre des médicaments efficaces est tel que vous chercherez forcément des méthodes plus compatibles. Aussi vous trouverez dans ce livre des recettes homéopathiques qui fonctionnent et de nombreux conseils pour drainer le corps après l'accouchement.

 

Un très bon ouvrage à lire

Kathleen.

 


Attention :

 

A propos de la fausse inspiration, exercice phare de la méthode De Gasquet, il faut que vous soyez très prudente dans son application. Personnellement, je ne la recommande plus dans les suites de couche après de nombreux débats avec des confrères kinésithérapeutes. Pour le gynécologue De Gasquet, sa méthode permettrait de réduire le diastasis ( écartement des grands droits persistants après l'accouchement ). Pour la majorité des kinésithérapeutes, sa méthode augmenterait le diastasis en sollicitant l'ouverture et l'écartement de la ligne blanche.

Il convient donc d'adopter un esprit critique et éventuellement se faire sa propre opinion en lisant par exemple les excellents ouvrages de Blandine Calais.

 

Sachez qu'actuellement, aucune technique n'a montré son efficacité pour réduire le diastatis.

En dehors d'une opération chirurgicale ( abdominoplastie : compter près de 2500 euros non remboursé par la sécurité sociale ), il est actuellement impossible de réduire un diastasis cicatrisé ( donc après 6 semaines ).

Toutefois, en cabinet, j'ai pu en constaté beaucoup qui n'était pas cicatrisé à 3 mois post partum et certains qui diminuaient après le deuxième accouchement.

 

Vous pouvez limiter le diastasis avec le KTape même si aucune étude sérieuse n'a été faite. Cela ne vous coutera pas plus de 15 euros d'essayer et de vous le faire enseigner par un kinésithérapeute compliant.

0 commentaires

Le portage en question ?

Le portage physiologique versus industriel

Votre masseur kinésithérapeute peut vous aider à choisir l'équipement le plus adapté pour porter votre enfant. 

 

Aujourd'hui deux courants s'opposent : il y a ceux qui prônent le portage traditionnel et ceux qui prônent la poussette et éventuellement le portage industriel ( photo ci dessus). 

 

Le gros inconvénient des portes bébés que vous trouverez sur le marché c'est la répartition du poids et la conception. Si vous avez la garanti d'un portage de votre enfant en toute sécurité c'est à dire que votre enfant ne " tombera "  pas, vous n'en avez pas ni de votre santé, ni de sa santé physique et surtout psychologique.

 

Par exemple, il est aberrent de nos jours d'avoir des portes bébés face au monde, c'est à dire son dos contre votre ventre. Un bébé de 3 mois par exemple n'est pas prêt à faire face au vide, ni à l'extérieur d'un point de vue psychologique.

Une autre aberration c'est les hanches de votre enfant. Pendant 9 mois, la maman a porté son enfant dans son ventre, en triple flexion c'est à dire que son dos était enroulée et ses jambes pliées. Et vous à peine sorti du ventre, vous positionnez votre enfant dans un porte bébé où il a les jambes ballantes ( d'autre part cela entraine une mauvaise circulation des jambes de bébé [3] ), les hanches dépliées et les pieds dans le vide. Je vous mets au défi de vous positionner pareil et de vous sentir en sécurité. Imaginez l'attraction Osiris au Parc Astérix pour un bébé de quelques jours ! 

 

L'autre problème vient de votre santé à vous papa ou maman.

Quand vous prenez votre enfant dans un portage industriel souvent vous répartissez mal la charge... Combien de fois en me promenant je vois des parents pensant bien faire qui se bousillent le dos à porter leur enfant presque sur leur taille plutôt que sous le menton ?! Votre dos est important tout au long de votre vie, il est nécessaire de le préserver. Et pour se faire il faut que vous portiez votre enfant sous le menton, au plus prêt de votre centre de gravité ( c'est à dire au nombril ).

 

Toutefois, marquons un bémol avec deux excellents portes bébés physiologiques industriels actuellement sur le marché : Manduca et Ergobaby [1]. Les deux peuvent être utilisés sans peur à partir de 3 à 6 mois. Avant, même si les fabricants ne l'excluent pas, cela reste trop tôt pour votre bébé notamment à cause de l'écartement des hanches et du maintien de la tête.

L'écharpe

Sur la photo ci dessus, on pourrait reprocher que l'anneau est positionné trop bas ce qui entraine une mauvaise répartition du poids du corps du bébé. Par contre la position de l'enfant est bonne. Utiliser un anneau permet d'éviter un nœud en tissus sur l'épaule qui a terme irrite la peau et les muscles trapèzes supérieurs.

Si vous souffrez de tendinopathies d'épaule, c'est bien sur à éviter.

Le portage en écharpe présente de nombreux points positifs :

* rassurer votre enfant par votre odeur et votre présence

* être en position fœtale

* un bercement lui permettant de fabriquer des endorphines [2]

* une diminution des coliques et reflux gastriques [2]

* pas d'encombrement et une facilité de déplacement [ une fois expérimenté le portage de la poussette dans les transports parisiens vous comprendrez ]

* un développement important de la musculature du dos et du cou ( c'est à dire que votre enfant peut être amené à évoluer plus vite d'un point de vue moteur ) : attention toutefois, les enfants européens restent plus fragiles que les enfants de tribus africaines ou asiatiques utilisant le portage depuis des centaines d'années. Aussi je ne vous recommande pas de porter votre enfant dans le dos dès la naissance, attendez qu'il tienne sa tête seul ! ( normalement vers ... )

* facilité d'entretien : laver à 60° souvent elle ressort comme neuve. Laver une poussette ou un porte bébé est bien plus dur.

 

 

Et quelques un négatifs :

* mal fait, le bébé peut tomber

* mal fait, vous aurez mal au dos

* si vous êtes déjà en surpoids, porter votre enfant contraindra de trop vos articulations

 

La première fois que j'ai acheté une écharpe de portage ( 2011 ), mes proches m'ont dit que je ne parviendrais jamais à porter mon bébé avec pendant plus de trois mois. Je l'ai porté pendant 3 ans, certes pas non stop quand il a commencé à marcher mais régulièrement j'avais l'écharpe sur moi pour le porter quand il était fatigué ou voulait dormir. Le pédiatre était étonné par sa tonicité musculaire et son développement moteur. 

Je vous recommande 3 portages ( les noms / vidéos ) pour profiter des joies de le porter jusqu'à cet âge là. Le premier se fera contre le ventre et ce pour assurer un réconfort à l'enfant. Il n'est pas en mesure d'affronter le monde extérieur, il a besoin d'être entouré, près de votre odeur ( souvent plus forte pour la maman qui allaite près des seins ) et surtout en position foetale qui lui rappelle son séjour utérin.

La deuxième commence lors de l'exploration au monde quand le poids se fait plus lourd ( après 5 à 6 kilos ), là je vous recommande de le porter sur la hanche. Enfin quand il est vraiment plus vieux, sur la hanche ou dans le dos sera très bien. Attention toutefois le portage dans le dos pour un européen n'est pas facile à accepter du fait de ne pas voir son enfant.

 

Où apprendre ? Au cours des ateliers de massage bébé que nous vous proposons.

Où acheter et tester ? Salon bébé à paris

Une astuce : l'anneau


Bibliographie :

[1] : avis récupérés au cours de la formation "Prise en charge du torticolis et des déformations du crâne chez le nouveau né "

[2] : Apprenez aux parents le massage bébé et le portage 2ème partie. Isabelle Gambet Drago Profession Kiné n°27 p50-52

[3] : Bébé est là, Vive maman : les suites de couches. Collectif Edition Robert Jauze


Le portage en écharpe et la peur de tomber :

 

Un des défauts majeurs des mamans portant leur bébé en écharpe est de soutenir les fesses du bébé par peur de la chute avec leur main, souvent la main non dominante puisque la dominante sert à donner la main à l'ainé, ou à téléphoner, lire, écrire... etc. 

Une pathologie liée à cette flexion latérale du poignet répétitive ajouté au poids de l'enfant apparait alors : la tendinite de DE QUERVAIN. 

Cette pathologie est extrèmement douloureuse et handicapante. Si vous venez à la développer, sachez qu'elle est irréversible. On n'en guérit pas ! Elle est donc amenée à revenir à d'autres périodes de votre vie et à se chroniciser. Pourquoi ? Parce qu'à force d'inflammer la gaine des tendons extenseurs vous l'épaississer et cet épaississement ne pourra jamais revenir à la normal. 

Aussi en prévention, si vous n'avez pas confiance en vous : NE PORTEZ PAS EN PORTE BEBE ou en ECHARPE. Préférez y le Cosy ou la poussette. 

Pour ceux qui aurait la malchance de développer cette pathologie, je vous recommande de vous faire prescrire une attèle de repos du poignet à ne porter que lors des efforts importants et non quotidiennement 24h/24h et d'appliquer le protocole RICE. Des séances d'ultrasons au cabinet de kinésithérapie peuvent aussi vous soulagez. 

N'attendez surtout pas dès les premières douleurs à la base du pouce.


0 commentaires