Retour sur les JFK 2017

Journées Francophones de la Kinésithérapie

Retour sur l'évènement 2017 : s'ouvrir et innover

Les JFK se sont terminées ce soir dans un état d'épuisement assez avancé pour ma part pour des raisons de transports et d'organisation. Transports d'abord parce que le RER A a été pendant ces 4 jours systématiquement en panne et que je me levais à 6h pour rentrer vers 21h les 4 jours après 2h30 de transports.

Le bus noté sur le site n'était... pas le bon... et le site du congrès à 3 minutes à pied de la gare... mais le temps de comprendre ce qui arrive, le premier jour vous perdez 20 minutes !

Côté organisation, les plaintes ont été nombreuses et m'ont rappelée les reproches que faisaient les étudiants au CIFEPK et qui je pense sont indépendantes des confrères qui ont œuvrés pour l'évènement. Salles parfois trop petites, refoulée pour 3 conférences car complètes, repas sur place trop cher ( 13,50 euros le menu sandwich ).

 

Si on excepte les commentaires négatifs que j'ai entendu à ce sujet aujourd'hui toute la journée ou presque, j'ai été stupéfaite par le niveau des kinésithérapeutes anglophones. Ils sont humbles, ils sont des orateurs de génie avec énormément d'humour, et même quand c'est des gens reconnus, des stars de la kinésithérapie, ils restent posés là où les Français ( certains kinés peuvent se reconnaître aux méthodes qu'ils plébiscitent sans regarder plus loin que leur nez ) sont égocentriques. Il me semble que beaucoup des intervenants étaient ceux de Kpten ( l'organisme de formation kinésithérapique fondé sur les preuves par P.Trudelle ), d'autres étaient des stars kinés françaises ( T.Marc, F.Mourey... ) ou de parfaits inconnus pour moi ( notamment dans les domaines vestibulaires ou neurologique où mon intérêt compte tenu de l'investissement matériel est très limité ).

 

A l'avenir si les créneaux horaires le permettent il faudrait pouvoir prévoir des pauses plus longues ou décalées des conférences par exemple avec aucune pause le matin et l'aprem mais une très grande le midi pour pouvoir profiter des exposants. Car souvent on fait la queue pendant les 30 minutes de pauses pour avoir une chance de rentrer dans la salle. Pour les exposants que j'ai pu rencontrer, leur amabilité, leur envie de partage de leurs connaissances étaient un vrai plaisir. Mais étrangement par rapport à des manifestations étudiantes, j'ai trouvé les commerciaux présents moins empressés de nous vendre tout et n'importe quoi...


Pour ceux qui y ont assistés et tomberaient sur cet article de blog, j'aimerai vous alerter sur quelques petites notions qui ont été développés pendant ces JFK et qui sont interdites en FRANCE.  Les intervenants que vous avez pu voir sont pour certains étrangers, pour d'autres ostéopathes... les modalités d'exercices de la kinésithérapie sont clairement défini par la loi et les recommandations qu'on pu vous faire certains confrères ne s'appliquent pas à la pratique purement kinésithérapique.

Je pense notamment à la conférence de J.Cleland où je reste très mitigée sur les vidéos de manipulations qu'il nous a montré. Pour moi c'est des mobilisations à haute vélocité suivi d'un trust et donc de l'ostéopathie pure telle qu'elle est définie en France. Un thérapeute manuel qui les ferait dans le cadre d'un traitement kinésithérapique serait dans l'illégalité.

Je pense aussi à P.Hodges qui recommandait le Dryneedling qui est formellement interdit à TOUS ( sauf les médecins ) en France conformément au fait que vous n'avez pas le droit de transpercer la peau de votre patient ! Toutes techniques qui la transperce ne répond pas à au Code de la Santé Publique.

Je pense aussi à l'échographie qui a été plébiscité par tous les intervenants et qui est formidable pour la kinésithérapie de l'avenir... j'en conviens. Méfiez vous de la tarification de l'acte d'échographie quand vous la ferez car vous n'aurez pas le droit de dire à votre patient l'interprétation médicale que vous en aurez. En clair, votre patient vient pour une déchirure musculaire vous contrôlez par échoscopie l'état musculaire... vous ne pourrez révéler les résultats obtenus. Seul finalement l'échographie en biofeedback tel que nous l'a montré P.Hodges reste de notre ressort réel et dans la légalité.


De manière très exhaustive, je vous présente les " essentiels " à retenir des différentes conférences auxquelles j'ai assisté. La colonne de gauche pour les patients et la droite pour les kinésithérapeutes.


Précongrès : contrôle moteur dans les douleurs chroniques lombaires de P.HOdges

En tant que patient, vous devez comprendre la nécessité de bouger pour améliorer vos douleurs lorsque vous présentez un mal de dos.

Vos problèmes de dos sont souvent en relation avec votre manière de respirer et la prise de conscience de votre périnée.

Avoir mal n'est pas un drame ! C'est normal, c'est le signe que votre système nerveux fonctionne et c'est une alarme pour changer de comportement.

 

L'importance d'obtenir un équilibre entre la raideur et le mouvement.

L'importance de comprendre ce qu'est le contrôle moteur du transverse et du multifide. Parce qu'on était un groupe de 4 cobayes, je peux vous assurer qu'on a eu vraiment beaucoup de mal à avoir ce contrôle moteur là sur nous. C'est quelque chose de bien plus fin qu'une contraction musculaire classique telle qu'elle est apprise dans le testing de Chevalier.

Le rôle néfaste de l'hypercontractilité des obliques dans les problèmes de contrôle moteur.

L'importance de la réeducation de la respiration, de l'équilibre et du périnée.

 


Contrôle moteur et douleur chronique P.HODGES

Votre douleur vous pousse à changer de comportement et permet une meilleur cicatrisation.

Je le répète souvent au cabinet, les AINS ne sont pas systématiques... mais peu de patients veulent porter crédit à mes explications biochimiques aussi je tiens à souligner les propos de P.Hodges kiné doctorant et reconnu qui lui aussi ne recommande pas ces derniers !!! et préconise plutôt l'exercice physique. Merci à lui d'enfoncer le clou !

Quand votre patient a mal, il se produit une inhibition de son muscle ( notamment celui gérant la stabilité et le contrôle moteur ). En 3 jours, il fond et en 3 mois, il subit des modifications : augmentation des tissus conjonctifs et des tissus graisseux et diminution des fibres lentes musculaires ce qui signifie qu'il ne peut plus assurer le contrôle moteur de la région qu'il stabilise.

 

Attention à ne pas cibler trop les patients sur leur douleur, car la peur de la douleur va augmenter la douleur. De même s'ils sont convaincus que cela va les soulager, cela les soulagera... même si aucune preuve ne le montre.


Augmenter l'adhérence au traitement grace à l'entretien motivationnel de JP.DENEUVILLE et G.DEVILLE

La relation au patient est une collaboration qui nécessite une prise de décision partagée entre vous et lui aussi faut il valoriser son autonomie.

Eviter d'argumenter pour faire changer les habitudes de votre patient, cela ne marchera pas.

Il est nécessaire de valoriser les choses positives et que le patient prenne conscience de ces choses là.

Terminez toujours les séances par tout ce qui est positif, excluez le négatif.

ECOUTER vos patients sans les interrompre.

 

Allez plus loin :

https://www.ted.com/talks/ernesto_sirolli_want_to_help_someone_shut_up_and_listen?language=fr#t-476384

 


Session cheville Pied

L'instabilité chronique de votre cheville c'est à dire le fait de faire des entorses à répétition est pourvoyeur à long terme d'arthrose et de sédentarité ( le fait de ne pas bouger ) ce qui signifie que vous avez tout intérêt à faire rééduquer au plus tôt votre cheville.

L'importance de l'indice minimaliste pour savoir si la chaussure de votre patient en est une et la transition progressive d'une chaussure maximaliste à une chaussure minimaliste.

Le drop n'est pas un bon prédicteur pour diminuer ou améliorer une blessure.

11 revues systématiques à ce jour ont été publiées sur les semelles orthopédiques : à ce jour, la science ne permet pas de justifier l'utilisation courante que l'on en fait.

 

Le test SEBT est très intéressant pour prédire les entorses de chevilles dans la population observée.

Un programme de renforcement de la cheville pendant la période de présaison à raison de 5 séances par semaine pendant 5 semaine avec 3 exercices de 5 minutes permet une meilleur observance du programme.


Kinesithérapie des patients souffrant de radiculopathie lombaire de M.Melbye

L'importance pour vous en tant que patient de vous concentrer sur ce que vous pouvez faire comme mouvement, comme reprise d'activité, comme confiance corporelle... que sur votre douleur qui ne fera alors que l'exacerber.

La radiculopathie lombaire subit un processus de réparation naturel qu'il faut guider et accompagner notamment grâce au mouvement.

 

Attention un patient se présentant avec une radiculopathie lombaire vous disant qu'il n'aime pas marcher cela peut vous alerter sur le fait que les exercices en extension du rachis seront à EXCLURE !


Coxofémorales de G.SAGI

Je le dis souvent aux patients et c'est confirmer à nouveau par ce kinésithérapeute : une douleur dans l'aine, le problème c'est la hanche pas le dos.

Il faut reconsidérer l'anatomie de la hanche pour comprendre certaines pathologies. Le labrum couvre le cotyle mais dépasse de 22% de la surface de ce dernier pour être en contact avec la tête fémorale. Une usure du labrum ( test de Thomas ) peut entrainer un mauvais contact avec la tête fémorale et donc entrainer des dysfonctions.


Respiration et perinée : contrôle moteur P.HOdges

Les problèmes de périnée, de dos et de respiration sont interdépendants et il revient au kinésithérapeute d'investiguer les 3 chaque fois que l'un d'eux se présente.

 

Les emphysémateux et les BPCO utilisent leur diaphragme pour rester en vie au détriment de l'activité du diaphragme dans la protection du rachis.

 

Même sans aller investiguer la partie périnéale du patient ( rappelons qu'en France, légalement, un kinésithérapeute ne peut investiguer cette partie que sur ordonnance le spécifiant du médecin et avec accord consenti du patient ! Et c'est la même chose pour l'ostéopathe qui a besoin lui aussi d'une ordonnance médicale pour investiguer votre anus et votre périnée antérieur ! ) il existe des prises de conscience assez simple que l'on peut proposer aux patients qui permettent de vérité l'intégrité de cette structure et au cas où rapporter le problème à un médecin ou confrère pouvant prendre en charge le déficit.


Réeducation sur plateau canadien en 3D de V.Izard

L'objet de cette conférence était de nous présenter l'intérêt du plateau canadien en 3D versus le classique que certains kinésithérapeutes dont je ne fais pas partie utilise. L'avantage étant que la main étant un outil de préhension dans l'espace, le fait de travailler en 3D est plus pertinent. Les photos et vidéos montrées étaient impressionnantes et font réfléchir pour les spécialistes de la main sur l'achat d'une telle machine ou les adaptations qu'ils pourraient apporter à leur plateau canadien classique.

Effet du vibrasens sur une population de 45 personnes. S.Chauchard

Je vous laisserai lire KinéLaRevue sur le sujet car pour ma part c'est une technique que j'avais testé sur mon tendon d'Achille en IFMK et qui n'a montré aucun effet. En théorie, le vibrasens utilisé sur un tendon donne les yeux fermés une impression de perte d'équilibre et le sujet à tendance à porter ses mains en avant pour se rattraper ou bien à avancer un pas pour lutter contre le déséquilibre. Ce qui a très bien fonctionné avec mes petits camarades de promotion. Avec moi, le vendeur était perplexe car aucun effet ne se produisait. Aussi l'intérêt de cette technique pour moi demande plus d'études approfondies pour qu'on me prouve qu'elle est efficace et intéressante pour la rééducation de mes patients.

Interet de l'utilisation de l'électrostimulation sur le muscle denervé de K.Tholbac

Ne jouez pas avec votre COMPEX sans l'avis de votre kinésithérapeute !

Attention à ne pas utiliser un courant excitomoteur qui diminue la repousse axonale et retarde la énervation.

Attention même en l'absence de repousse nerveuse on peut avoir une récupération du volume musculaire.

Attention aux brulures chimiques plus fréquentes avec les programmes pour muscles dénervés.

Attention à la fatigabilité musculaire.


Prise en charge de la "flare réaction" de D.Gerlac

10% des dupuytren opérés vont développés une Flare reaction.

6% des dupuytren opérés vont développés une algodystrophie.

 

L'importance pour vous en tant que patient d'alerter votre kiné sur ces statistiques afin qu'ils les connaissent car avant le congrès je n'avais jamais entendu parler de Flare Réaction.

L'importance de différencier FLARE REACTION et SDRC. La différence majeure se situe au niveau de la douleur : absente dans la flare reaction. Et au niveau du traitement, il faut être doux et infra douloureux pour obtenir de bons résultats mais parfois très longs ( au delà des 6 mois ). Il ne faudra pas chercher à récupérer absolument les amplitudes perdues.

L'intérêt des orthèses palmaires nocturnes si vous trouvez un bon orthésiste.


Intérêt des tests de force de préhension dans la polyarthrite rhumatoide

On vient de vous diagnostiquer une polyarthrite rhumatoïde à l'aide du score DAS28 réalisé par votre médecin : faites attention ! Votre score ne reflètera qu'une partie de votre état et malheureusement la moins fonctionnelle pour vous. Même si votre score DAS28 diminue à la visite médicale suivante continuez à renforcer les muscles de votre main car la perte de force peut être présente même en rémission.

En tant que kiné, gardez à l'esprit qu'une absence de déformation et une faible activité de la maladie ne signifie pas qu'il n'y a pas diminution de la force.

N'hésitez pas à recommander les aides techniques dont on a montré qu'en réintégrant la main malade dans les activités de la vie quotidienne permettait d'améliorer la force musculaire.


Examen clinique et traitement des cervicales J.Cleland

Le diagnostic des migraines cervicogénique se définit :

  • 1 an de de céphalées
  • diminution de l'extension cervicales
  • reproduction douloureuse à la mobilisation du rachis cervical supérieur
  • diminution du contrôle moteur des extenseurs profonds du cou

L'importance des REDFLAGS :

  • douleurs nocturnes constantes
  • vomissements, nausées
  • douleurs qui ne changent pas en intensité

L'importance des YELLOWFLAGS qui vont diminuer le pronostic de récupération du patient :

  • kinésiophobie
  • dépression
  • anxiété

L'intérêt d'examiner les nerfs crâniens, de faire le Sharp purser test et le alarm lig test...


Mecanisme biomécanique de la coiffe des rotateurs de M.Scott

Attention si vous souffrez de diabète ou d'hyperlipidémie, vous risquez d'avoir une augmentation de risque de développer une tendinopathie de la CDR.

La forme de l'acromion n'est pas tellement importante mais c'est la façon dont vieillit l'acromion qui entraine des pathologies des tendons de la coiffe des rotateurs.

Les déchirures musculaires de CDR peuvent correspondre à un vieillissement normal chez certaines lignées de patients.

On dit souvent que les statines entrainent des fragilités du tendon, il s'avère que dans le cas de traitement sous statine avec hyperlipidémie on diminue le risque d'avoir une lésion.


Coiffe des rotateurs : cas d'une tennisman de M.Mirkovic

Il ne faut pas chercher absolument à récupérer la rotation médiale s'il existe un petit déficit.

L'importance du contrôle moteur de la scapula.

Un ration rotateurs latéraux / rotateurs médiaux inférieur à 0,66 augmente le risque de blessure l'épaule chez le sportif du lancer.


La course à pied en 10 question de B.DUBOIS

Si vous débutez en CAP : courez en minimaliste dès le début.

Si vous avez de l'expérience en CAP et que vous n'êtes pas blessé : ne changez rien mais observez si vous faites du bruit, si vous faites des grands pas... et réduisez.

Si vous avez de l'expérience et que vous êtes blessé allez voir un kiné spécialisé pour des conseils adaptés.

Ce n'est pas tellement l'attaque talon qui pose problème dans la course à pied mais surtout la force d'impact avec laquelle le talon entre en contact avec le sol.

Courir sur l'avant pied améliore la performance mais on ignore pourquoi.

Plus la cadence de pas se situe entre 170-190 pas par min plus la performance sera bonne.

Les semelles orthopédiques préventives sont inefficaces. Les semelles orthopédiques à court terme en traitement sont efficaces.


Prévention des blessures de la course à pied : et le pied ? de F.Fourchet

Attention à ne pas passer en minimaliste d'un seul coup pour ne pas souffrir d'œdèmes osseux, de fractures de fatigue... L'entrainement en minimaliste se fait de manière progressive en fonction d'un score qu'établira votre kinésithérapeute.

L'importance de faire du gainage du pied pour diminuer la charge.

L'importance des muscles intrinsèques du pied.

L'intérêt de l'électrostimulation pour diminuer le naviculaire drop.


Prévention des blessures en course à pied de F.Fourchet

Je dis souvent aux parents que les chaussures chez les bébés que je rencontre sont contre nature... mais souvent je parle à un mur. Là, Fourchet et Dubois enfoncent le clou en insistant sur le fait que les enfants n'ont pas besoin de mettre des chaussures et doivent être pieds nus voire en chaussures minimalistes.

Marcher pieds nus permet un renforcement des muscles de votre pied par contre si vous arrêtez l'effet s'annule avec le port des chaussures.

Il peut être intéressant au cours de votre prise en charge de vous intéressez non pas au symptôme que présente votre patient, mais pourquoi ?

Si par exemple les stabilisateurs du pied sont déficients, cela va se répercuter sur un muscle du genou qui va compenser les stabilisateurs en faisant leur rôle. Mais la désaffectation de leur mission première entraine elle aussi des compensations qui peuvent générer elles aussi des blessures.

Faire une différence entre pronation et pronation non contrôlée. La première est nécessaire pour absorber la charge de la course à pied. La seconde est pathologique et nécessite un gainage du pied.

 


Place du reve lucide en réeducation de Cabusson

L'intérêt du rêve lucide pour améliorer vos performances sportives.


traduction en Français du back pain attitudes questionnaires de C.Demoulins

l'intérêt de faire passer le Back Pain Questionnaire à vos patients pour évaluer l'impact des mythes et croyances sur les pathologies du dos qui limitent votre rééducation.

Il existe deux versions à ce test validé par l'équipe de C.Demoulins : l'une à 34 items et l'autre à 10 items pour s'adapter plus à votre pratique libérale.



Les " essentiels " présentés ici ne sont qu'exhaustifs et qu'une interprétation de ce que j'ai entendu. Cela ne rend pas hommage aux conférenciers qui ont présentés leurs travaux. Si vous voulez plus d'informations ou bien en savoir plus sur les autres conférences, je vous laisse consulter KINESITHERAPIE LA REVUE n°184 avril 2017

 

Bonne lecture et un grand merci aux intervenants pour la qualité de leurs prestations.

Écrire commentaire

Commentaires: 0