Et le chaud

Utilisation du chaud

Souvent votre ordonnance indiquera " physiothérapie " au sens large cela entend toutes les techniques qui utilise le chaud, le froid, l'electricité...

De manière générale, on recommande d'utiliser le chaud sur les contractures persistantes comme celles des trapèzes supérieurs et l'élévateur de la scapula dans les cervicalgies.

Sachez toutefois que dans le domaine du sport, l'utilisation du chaud sera préférable au froid sur les contractures puisque le froid retarderait l'apparition du phénomène inflammatoire mais ne l'éviterait pas.

Au cabinet

Nous avons principalement deux sources de chaleur au cabinet :

  • le sachet de noyau de cerise qui passe au micro onde
  • la lampe infra rouge

Les différentes techniques

 

  • le gel bleu en pharmacie. 15 euros. A déconseiller pour risque de brûlures. Se met soit au micro ondes, soit au bain marie.
  • le sachet de tissus noyaux de cerise, graines de lins, germe de blés. Ma préférence car se moule bien aux muscles et présente peu de risque de brûlure. Entre 15 et 70 euros selon le magasin : Nature et Découverte, Naturalia, Vie Claire...
  • Lampe infrarouge. Risque de brulure importante. Dans quels cas l'utiliser ? arthrose, dorsalgie, lombalgie, contractures musculaires. Ne jamais associer aux courants électriques. Ne jamais appliquer sur la NUQUE, ou sur la tête. Méfiance après la prise d'antalgiques.
  • bain chaud, effet chaud de la douche avec association de jets

contres indications

Troubles de la sensibilité ( souvent présent après une opération )

Maladies hémorragiques

Affections dermatologiques


Bibliographie

F.CREPON. Infrarouges et thermothérapie. KS n°463. février 2006. P 64-65

Écrire commentaire

Commentaires : 0