La réeducation périnéale et après ? [ Difficile ]

Vous êtes une sportive régulière et intensive ou bien votre réeducation périnéale quoique bien menée à entrainer un résultat à faire durer à domicile, il existe des solutions. 

 

Actuellement sur le marché l'offre des HomeCare est très développé, vous en trouvez à tous les prix pour tous les "goûts". Tous fonctionnent avec les sondes que nous vous fournissons au cabinet.  

 

S'ils sont prescrits par un médecin, ils permettent un remboursement par la sécurité sociale. Je vous recommande donc d'en parler vivement à votre médecin et à votre kinésithérapeute pour voir l'utilité d'investir dans un tel appareil, de même que quelque soit l'appareil que vous achetez, sachez qu'il vaut mieux le montrer à votre kiné pour qu'il puisse vous renseigner sur son utilité, le programme à utiliser et comment l'utiliser.

 

Quelques marques remboursées : Cefar, Urostim, Neurotrac.

 

Pour ma part, j'ai eu l'occasion avec des patients de tester Urostim et Cefar qui sont deux très bons produits. Sachez que Urostim a notamment eu beaucoup de succès à cause de la réussite de son traitement par stimulation du nerf tibial dans la réeducation de l'incontinence chez la femme porteuse de Sclérose en plaque. ( étude ). 

 

Comment l'utiliser ? 

 

Je vous recommande de faire des scessions dans l'année. Prenez des mois juste avant des évenements importants : Noel, une compétition, les vacances d'été... ou vous serez amener à sortir à l'extérieur plus souvent et être en présence de public. Et programmez vous un mois avant 3 séances d'électrostimulation par semaine. L'idée n'est pas tellement de se soigner dans ce cas là, mais de renforcer le perinée et le rappeler à l'ordre avant un évenement qui vous tient à coeur.

 

Si vous présentez réellement des déficits constatez par votre gynécologue ou que votre kiné trouve votre périnée faible mais l'absence d'obligation de poursuivre des séances, il peut être intéressant de pratiquer cette électrostimulation chez vous pendant les mois suivant la prescription de séances de kinésithérapie. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0